CULTIVATING LIBERALISM
FOR ALL CLIMATES
SINCE 1759
 
Google
 

Free alert to Candide's Notebooks
Your email:

JOIN ME AT MY BULLSHIT SITES

Israël : leçons incorrectes

Israël est indéfendable, forcément : ce pays contredit le bien-pensisme antiraciste, longtemps soutenu d’ailleurs par nombre d’intellectuels juifs. Aux éloges du cosmopolitisme, du déracinement et du métissage culturel, les Israéliens répondent qu’une nation, même multiethnique, doit savoir exiger de ses membres une commune identité. Ils disent qu’un État souverain est libre de choisir ses immigrés. À bon entendeur.

 Ces leçons incorrectes sont une provocation pour le discours dominant qui, en France, incite à la culpabilisation, au relativisme, à l’accommodement. Elles expliquent les effarements politico-médiatiques face aux réactions de défense de l’État hébreu. Son intransigeance devant les provocations du Hamas n’est qu’un épisode de cette incompréhension.
 
La brutalité de la riposte à l’enlèvement, par un commando terroriste, du soldat Gilad Shalit, 19 ans, est critiquable. Arrêter des élus du Hamas est faire peu de cas de leur légitimité démocratique. Lundi, Philippe Douste-Blazy a suggéré « la retenue ». Reste qu’Israël est le seul pays au monde dont l’existence est contestée, Coran à l’appui. Où sont, là, les appels à la décence ? Les belles âmes s’agacent de voir ce peuple – « le plus surprenant de la planète », dit Ivan Levaï (Israël,mon amour, Seuil) – résister à un djihad qui a juré sa perte dès 1947. L’Europe angélique, confrontée au même obscurantisme qui gagne certains nouveaux venus, préfère apaisements et ronds de jambes. Ce faisant, l’insoumission israélienne révèle la tentation capitularde de l’Occident.
 
Eliad Moreh Rosenberg a été victime d’un attentat, le 31 juillet 2002 (9 morts, 90 blessés), à l’université de Jérusalem. Elle m’expliquait récemment : « Je ne trouve pas normal qu’on veuille m’assassiner et qu’il n’y ait pas de place dans l’opinion pour la souffrance israélienne. À travers nous, c’est le monde libre qui est pris pour cible par l’islamisme. Il ne faut pas chercher à le justifier. Il faut le reconnaître, le nommer, le combattre. »
 
Voilà ce que n’aiment pas entendre les vigiles de l’Empire du Bien, qui trouvent plus d’excuses au nazislamisme du Hamas qu’à la démocratie juive assiégée. Ils se refusent à admettre la conclusion à laquelle l’État hébreu est arrivé, d’une impossible cohabitation avec l’islam extrémiste. Là-bas, le divorce est acquis : le prix à payer pour que la plus vieille des nations puisse vivre encore. Prétention indéfendable ?
 
Fiertés retrouvées
 
En réalité, les gens n’écoutent plus les laborantins du grand brassage, leur haine des origines et du « Français de souche ». Ce sont les Français qui, en refusant l’Homme européen promis par le référendum du 29 mai 2005, ont réhabilité la Nation, après laquelle courent depuis les politiques. Ce sont les Allemands qui, à l’occasion de la Coupe du monde, ont redécouvert l’expression patriotique (un drapeau au balcon d’une maison sur dix, selon La Croix). Jamais la fierté nationale ne s’est, partout, autant exprimée que ces derniers jours.
 
Pas plus que les Israéliens, les peuples d’Europe n’ont envie de disparaître sous une mondialisation indifférente aux cultures d’accueil. Il suffit d’observer l’attachement que portent les régions à leurs coutumes, les pays à leurs spécificités. Et si la menace existe d’une déculturation de la France, voire d’une créolisation de sa langue, nombre de professeurs et de parents s’affolent enfin de ce désastre, rendu possible par mépris des héritages.
 
Les déchirements entre Palestiniens et Israéliens dépassent leurs querelles. De semblables fractures se voient ailleurs. Au Darfour, des milices arabomusulmanes massacrent par milliers. En Turquie, les chrétiens sont des cibles (encore un prêtre agressé cette semaine). En Algérie, Bouteflika ne cesse ses accusations contre la colonisation, jugée dimanche « une des formes les plus barbares de l’histoire ».Pas un mot pour les centaines de civils français tués à Oran par le djihad du FLN, le 5 juillet 1962.
 
Et les attentats islamistes de Londres, il y a un an, ont confirmé le fossé entre deux mondes. Selon un récent sondage britannique ICM, 40 % des musulmans vivant en Grande-Bretagne souhaiteraient l’application de la charia dans certaines parties du pays, tandis que 32 % estimeraient que les musulmans doivent s’engager pour mettre fin à la civilisation occidentale. Une possible séparation serait-elle en train de s’installer dans les esprits, en Europe aussi ?
 
Immigration choisie ?
 
Naturellement, les faussaires s’empressent de dédramatiser : l’euphorie française aux victoires black, blanc, beur illustrerait l’intégration des minorités visibles, tandis que le succès des parrainages citoyens d’enfants de sans-papiers prouverait l’adhésion à une France multiculturelle. Ces illusionnistes omettent de signaler les violences qui émaillent chaque victoire des Bleus. Ils trouvent sans objet les craintes soulevées par les repliements de communautés indifférentes à leur hôte.
 
Dans un sondage de l’institut YouGov réalisé en Grande- Bretagne et publié mercredi, 75 % des Britanniques interrogés estiment que trop d’immigrés viennent dans leur pays. 55 % jugent que la situation s’est aggravée car « quelque chose de la culture traditionnelle a disparu ». Ces inquiétudes sont de celles que nos pouvoirs publics feraient bien d’écouter. En attendant, le gouvernement s’apprête à régulariser « plusieurs milliers » de sans-papiers, au lieu des 2 500 annoncés. Immigration choisie, vraiment ?
 
Reconstruire les Tuileries
 
Signe de l’intérêt des Français à leur histoire : l’audience que recueille le projet, avancé, de reconstruction (par souscription nationale et mécénat) des Tuileries, incendiées sous la Commune, en mai 1871 (voir le site www.tuileries.org).
Bookmark and Share

 


THE DAILY JOURNAL
Read Pierre’s Latest at


 
The Latest Comments
 
GOOGLE GOOGLE NEW YORK TIMES NEWSPAPERS NETFLIX UK INDEPENDENT NETFLIX
 
  
RECENTLY IN THE DAILY JOURNAL: NOTEBOOKS ORIGINALS
RECENTLY IN THE DAILY JOURNAL: CRUMBS & CRIBS

   
 
Add to Google Reader or Homepage Subscribe in NewsGator Online Subscribe in Rojo   Add to My AOL Subscribe in FeedLounge Add to netvibes Subscribe in Bloglines Add to The Free Dictionary